L'archidiocèse
 Le diocèse de Gagnoa
Document sans titre
 
Les Seminaires : le petit et le grand séminaires du Diocèse

C'est sans doute Monseigneur KIRMAN qui a eu l'idée en 1955 de créer un petit séminaire à Gagnoa. Mais c'est le 09 Mars 1956 que l'œuvre pontificale de Saint Pierre apôtre alloue un subside de 15.000 dollars à Monseigneur Jean Marie ETTRILLARD (premier évêque du nouveau diocèse de Daloa) pour la construction de cette nouvelle maison de formation.
                  La construction sera terminée à temps pour le mois de Juillet afin d'accueillir les premiers élèves le samedi 21 Septembre 1956 : 21 enfants dont 6 du diocèse de Daloa et 15 du diocèse de Gagnoa (signalons que le 25 Juin 1956 le vaste diocèse de Daloa est divisé pour donner naissance à celui de Gagnoa).

- Le pétit séminaire
                  Le petit séminaire portera le nom de Saint Dominique Savio dès la rentrée 1956- 1957, ce nom ayant été choisi pour sa vie exemplaire comme patron et protecteur de cette maison. La vocation affichée est de former les futurs prêtres qui constitueront le clergé africain. Le bâtiment de 47,5 m avec les financements divers sollicités et obtenus par Monseigneur ETRILLARD, l'ardeur au travail du Père Roger Duquesne et le concours appréciable de solides ouvriers du séminaire, deviendra un grand bâtiment de 100 m au bout de 6 années.
            C'est ce gros bâtiment de deux étages qui a accueilli des générations de jeunes qui aspiraient au sacerdoce. Même si aujourd'hui on ne compte pas dans leurs rangs de nombreux prêtres, force est de constater que tous ceux qui sont passés par le séminaire gardent des marques de cette formation solide qui y est donnée. Et notre maison ne peut que s'enorgueillir de l'exemplarité de la vie sociale de ses anciens pensionnaires.
                       
            Séminaire - CCSC- CCRD
                                   Le petit sémina1re Saint Dominique Savio a assuré pendant des décennies la formation intellectuelle, humaine et spirituelle à un grand nombre de jeunes. Mais au fil des ans, les effectifs sont allés diminuant. Monseigneur Noël KOKORA TEKRY avec son Conseil épiscopal décida de créer un second cycle catholique. Le Collège Catholique Second Cycle (CCSC) né en Octobre 1981, avec à la direction le père Pierre ABLE DAGO, partage le grand bâtiment de deux étages avec le petit séminaire Saint Dominique Savio jusqu'en 1984. Entre temps, de nouveaux bâtiments sont sortis de terre sur le  terrain de football des séminaristes. En 1984 donc, ce nouveau petit séminaire accueillie définitivement ses locataires. Voyons l'évolution des effectifs pendant quelques années:

  • 1984-1985: 109 élèves
  • 1985-1986: 146 élèves
  • 1986-1987: 167 élèves

                        Comme on le voit, les effectifs ont augmenté quantitativement pendant cette période. Mais ils vont subir une forte baisse entre 1987 et 1992. Et cela posera de gros problèmes. Dans le même temps, le CC SC dispose de locaux pour accueillir les élèves. Alors la décision est prise de fusionner les deux établissements (Petit Séminaire et Collège Catholique Second Cycle). L'annonce est faite au début de l'année 1993 par Monseigneur TEKRY qui baptise le nouvel établissement ainsi créé Collège Catholique Roger Duquesne (CCRD). Il est à noter que les séminaristes prennent les cours au CCRD et dépendent des prêtres encadreurs du séminaire pour la formation qui leur est spécifique.

La création de ce séminaire a été voulue par la conférence épiscopale de Cote d'Ivoire pour désengorger le grand séminaire saint Cœur de Marie d'Anyama dont l'effectif des étudiants s'avérait énorme pour peu de professeurs encadreurs ou résidents.
                        Le souhait pour la conférence épiscopale était de regrouper les deux cycles à Daloa pour lesquels un financement avait été trouvé par le père Paul Pageaud au prix de mille et un efforts avec des personnes généreuses ici ou là, notamment en France.

- Le Grand séminaire
                        Mais un Evêque ami à notre regretté archevêque monseigneur Noël KOKORA TEKRY lui a suggéré de ne pas créer un vide dans son archidiocèse où les vocations sont nettement florissantes. C'est la raison pour  laquelle le théologat a été maintenu à Gagnoa, près du village de Guessihio où notre regretté patriarche Sahié Djédjé Gaston s'est vite dépêché de céder la parcelle de cinq (05) hectares que le séminaire occupe actuellement depuis le 02 Novembre 1999.

Des trois premières promotions, soient 53 séminaristes entrés, il en est sorti 35 prêtres aujourd'hui dont 17 originaires de Gagnoa. Des 18 séminaristes que compte la 4ème promotion de notre grand séminaire et qui vont finir leur cycle de formation théologique cette année académique 2006­2007, 04 sont originaires de notre diocèse. Cela signifie que nous aurons, si tout se passe bien, 04 diacres en juillet prochain et 04 nouveaux prêtres en janvier 2008 selon les normes établies par la conférence épiscopale de Côte d' 1 voire. Bientôt, nous pouvons espérer obtenir 21 prêtres et le nombre ira en grandissant d'année en année (il y a 15 séminaristes pour les autres années).
 
 
 Les Saints du mois
Saint Thomas Apôtre - 1er siècle
Sainte Anne Mère de la Sainte Vierge Marie
Saint Pierre et Saint Paul Apôtres et Martyrs (65)
Saint Paul Apôtre des Gentils (An 65 ou 66)
 Honnorons ...
Mgr Jean Pierre KUTWÃ
Archevèque d'Abidjan
 Contributions ...
La Transfiguration n’est pas un changement de Jésus, mais c’est la révélation de sa divinité
L’adoration eucharistique, première condition de la nouvelle évangélisation.
La confession, c'est un tribunal un peu maso non?
Pourquoi le crême : Jeunes, sacrifices, ...
Copyright 2011 - Archidiocèse de Gagnoa , Tous droits reservés || Conception & Réalisation UNITEC - SA