L'archidiocèse
 Le diocèse de Gagnoa
Document sans titre
 
Archidiocèse de Gagnoa : l'historique

Il a fallu attendre de 1895 à 1955, c'est-à-dire 60 ans, pour voir s'ériger officiellement des diocèses en Côte d'Ivoire.
Comme le dit le Code de Droit Canonique "le diocèse est la portion du peuple de Dieu confiée à un Evêque pour qu'il en soit, avec la coopération du presbyterium, le pasteur, de sorte que dans l'adhésion a son pasteur et rassemblée par lui dans l'Esprit Saint par le moyen de l'Evangile et de l'Eucharistie, elle constitue une Eglise particulière dans laqueUe se trouve vraiment présente et agissante l'Eglise du Christ, une, sainte, catholique et apostolique".
Le diocèse se démarque donc de la préfecture apostolique et du vicariat apostolique par la maturation de l'œuvre d'évangélisation. Daloa fut le premier diocèse de tout le grand ouest ivoirien.

Du Diocèse de Daloa au Diocèse de Gagnoa
Le 14 septembre 1955, le vicariat apostolique de Sassandra est érigé en diocèse de Daloa. Après la mort de Mgr Kirmann le 25 mars 1955, le siège épiscopal est confié à un administrateur apostolique, le père Pierre Bordes, dans l'attente d'un évêque successeur. Le 29 février 1956, Rome confie le diocèse de Daloa au père Jean-Marie Ettrillard. Ce dernier est ordonné évêque à Daloa par Mgr Boivin éveque d'Abidjan le 31 mai 1956.
Le 25 juin 1956, le Saint-Siège annonce la création du nouveau diocèse de Gagnoa par la division de celui de Daloa. En effet, Daloa conserve la partie nord de l'ancien diocèse à savoir les cercles coloniaux de Daloa, de Man, de Bouaflé, de Séguela et la subdivision de Zuénoula. Par contre, Gagnoa reçoit le sud: Soubré, Gagnoa, Divo, Grand-Lahou, Sassandra et Tabou.
La décision de Rome qui crée le diocèse de Gagnoa lui donne aussi un évêque en la personne de Mgr Jean-Marie Etiillard. Mais la vacance du siège épiscopal de Daloa sera de courte durée. Car le père Pierre Rouanet est nommé à la tête du diocèse de Daloa le 4 juillet 1956. C'est dans sa ville d'origine de Mazamet en France que Mgr Rouanet reçut l'ordination épiscopale le 29 novembre 1956.
Le 3 février 1957, Mgr Etrillard fut installé comme premier évêque de Gagnoa et l'église paroissiale devint la cathédrale Sainte Anne. Mgr Etrillard assumera sa charge épiscopale jusqu'à sa mort en 1970. Il sera remplacé dans sa charge épiscopale par le père Noël Kokora Tékry dont l'ordination a eu lieu le 30 mai 1971.

La division de Gagnoa: la création du diocèse de San -Pedro
Le diocèse de Gagnoa donne naissance au diocèse de San Pedro. Le 23 octobre 1989, le pape Jean-Paul II nomma le père Barthélemy Djabla,jusque¬là curé de la paroisse Saint Pierre et Saint Paul de Divo, comme le premier évêque de San Pedro. Il fut ordonné le dimanche de l'épiphanie, le 7 janvier 1990, par le cardinal Bernard YAGO. Dans cette division, Gagnoa se séparera de six paroisses au profit du nouveau diocèse. Il s'agit de Tabou (1939), Sassandra (1940), Soubré (1940), Gueyo (1957), San-Pedro (1969), Grand- Béréby (1974).

Le diocèse de Gagnoa devient Archidiocèse
Le 19 décembre 1994, Gagnoa est érigé en Archidiocèse. Il devient la métropole de la province ecclésiastique de Gagnoa ayant comme diocèses suffragants les diocèses de Daloa, Man (1968) et San-Pédro. Mgr Noël Kokora Tékry est intronisé par Bernard cardinal Yago comme premier archevêque de Gagnoa. Le 9 août 2001, une nouvelle viendra troubler tout l'archidiocèse: la mort de Mgr Noël Tékry à Lourdes (France).
Pour succéder à Mgr Tékry, le choix du Saint-Siège s'est porté sur la personne du père Jean-Pierre Kutwa, curé de la paroisse notre Dame du perpétuel secours de Treichville (Abidjan). Il est installé à la tête de l'archidiocèse de Gagnoa le 16 septembre 2001.
Après cinq ans d'apostolat dans l'archidiocèse de Gagnoa, Mgr Jean¬Pierre est appelé à occuper la tête de l'Archidiocèse d'Abidjan. Le 21 juillet 2006, Mgr Barthélemy Djabla, alors évêque de San-Pedro, est nommé comme le troisième archevêque métropolitain de Gagnoa. Il prend possession de son siège le dimanche 24 septembre 2006.




 
 
 Les Saints du mois
Saint Thomas Apôtre - 1er siècle
Sainte Anne Mère de la Sainte Vierge Marie
Saint Pierre et Saint Paul Apôtres et Martyrs (65)
Saint Paul Apôtre des Gentils (An 65 ou 66)
 Honnorons ...
Mgr Jean Pierre KUTWÃ
Archevèque d'Abidjan
 Contributions ...
La Transfiguration n’est pas un changement de Jésus, mais c’est la révélation de sa divinité
L’adoration eucharistique, première condition de la nouvelle évangélisation.
La confession, c'est un tribunal un peu maso non?
Pourquoi le crême : Jeunes, sacrifices, ...
Copyright 2011 - Archidiocèse de Gagnoa , Tous droits reservés || Conception & Réalisation UNITEC - SA