L'archidiocèse
 Le diocèse de Gagnoa
Document sans titre
 
Les Paroisses : Historique et évolution

La première paroisse du Diocèse de Gagnoa, c'est Grand Lahou Kpanda, fondée en 1920. Après Grand Lahou, les missionnaires sont venus fonder en 1924 la paroisse Ste Anne de Gagnoa, ville carrefour, d'où est partie l'évangélisation du grand centre ouest ivoirien.
                        La paroisse telle que nous la connaissons, depuis l'arrivée des premiers missionnaires chez nous jusqu'à ce jour, apparaît comme un vaste territoire comprenant (parfois) plusieurs villes, cantons et villages, confié à un curé aidé des ses vicaires. A titre d'illustration, prenons un exemple concret: la paroisse de Gagnoa a été créée, comme nous le disions tantôt, en 1924. Elle comprenait alors les régions de Soubré, Guibéroua, Kpapékou (Ouragahio) et Oumé. Quelques années plus tard, cette communauté paroissiale de Gagnoa donne naissance à la paroisse de Soubré et d' Oumé en 1940 ; à celle de Guibéroua en 1957 et à celle Kpapékou en 1958. La paroisse de Kpapékou se subdivisera pour donner naissance à la paroisse de Bayota en 1967... Mais la communauté chrétienne de Soubré, de Guibéroua, de Kpapékou et de Bayota, c'est quoi?
                        Soubré comprend plusieurs cantons lesquels sont composés, à leur tour, de nombreux villages. Il en est de même pour Guibéroua, Kpapékou et Bayota, etc. C'est dire, en d'autres termes, que la communauté chrétienne paroissiale que nous avons héritée des premiers missionnaires est loin de constituer une véritable communauté de vie, capable de prendre en compte les besoins, les aspirations, les préoccupations et la vie des membres qui la composent.

De 1957 à 2007, l'actuel Diocèse de Gagnoa compte présentement, au total, 33 paroisses réparties comme ceci:
- Par secteur pastoral:  Nous en avons 4.

  • Secteur de Gagnoa             : 10
  • Secteur de Groh- Didoko     : 04
  •  Secteur de Divo                : 10
  • Secteur de Yocoboue         : 09

De 1957 à 1990, c'est-à-dire au bout de trente trois (33) ans, on a créé quinze (15) paroisses: une paroisse tous les deux ans! C'est un exploit! Ainsi, avant la création du nouveau Diocèse de. San Pedro en 1990, le Diocèse de Gagnoa comptait, si l'on ajoute les anciennes paroisses d'avant 1957 aux nouvelles paroisses de 1957 à 1990, vingt quatre (24) paroisses.
Mais, après la séparation d'avec le Diocèse de San Pedro, Gagnoa perdra six (6) paroisses au profit du nouveau Diocèse de San Pedro, pour n'en garder que dix huit (18).

De 1990 à 2007, c'est-à-dire au bout de dix sept (17) ans, quatorze (14) paroisses plus ou moins à taille humaine ont été créées; c'est- à- dire en moyenne une paroisse chaque année pastorale.
 
 
 Les Saints du mois
Saint Thomas Apôtre - 1er siècle
Sainte Anne Mère de la Sainte Vierge Marie
Saint Pierre et Saint Paul Apôtres et Martyrs (65)
Saint Paul Apôtre des Gentils (An 65 ou 66)
 Honnorons ...
Mgr Jean Pierre KUTWÃ
Archevèque d'Abidjan
 Contributions ...
La Transfiguration n’est pas un changement de Jésus, mais c’est la révélation de sa divinité
L’adoration eucharistique, première condition de la nouvelle évangélisation.
La confession, c'est un tribunal un peu maso non?
Pourquoi le crême : Jeunes, sacrifices, ...
Copyright 2011 - Archidiocèse de Gagnoa , Tous droits reservés || Conception & Réalisation UNITEC - SA