L'archidiocèse
 Le diocèse de Gagnoa
Document sans titre
 
Les écoles dans l'Archidiocèse de Gagnoa

L'Eglise, dans son ensemble a toujours attaché une importance capitale à l'enseignement. Elle considère l'école comme un moyen idéal d'évangélisation qui permet de former l'homme dans son intégralité. C'est pourquoi les premiers missionnaires créèrent de nombreuses écoles dans les territoires qu'ils ont conquis.

Dans le diocèse de Gagnoa, les premières écoles primaires furent créées
en 1944 (NDA Gagnoa, Ste Anne, NDA Divo Garçons, Grand-Lahou et Oumé Garçons) puis ont suivi successivement Lakota (1949), NDA Divo Filles (1950), Kpapékou 18 (1951), Dahourédouin (1952), Bayota Gbahi (1953), Guitry, Djédjédigbépa, Sérihio (1954). Quant au secondaire, la première école le collège catholique St François d'Oumé fut créée en 1959.

Le diocèse compte:
  • 02 écoles maternelles
  • 30 écoles primaires réparties en secteurs pédagogiques
  • 02 centres techniques
  • 06 établissements secondaires dont 03 ont les 1 er et 2nd cycles.

                        St - Jean et Notre Dame d'Evron appartiennent à des congrégations. Un collège de filles (Enfant Jésus) et un collège de garçons (St Jean). Les autres sont des établissements mixtes. Nos écoles acceptent les enfants de toutes les origines, de toutes les religions. Nos enseignants sont tous des chrétiens catholiques.
La scolarité au primaire varie de 5 000 F à 30 000 F par élève et de 120 000 F à 140 000 F dans les 1 er et 2nd cycle du secondaire. Nos écoles ont un effectif avoisinant 12 000 élèves (2006-2007)




 
 
 Les Saints du mois
Saint Thomas Apôtre - 1er siècle
Sainte Anne Mère de la Sainte Vierge Marie
Saint Pierre et Saint Paul Apôtres et Martyrs (65)
Saint Paul Apôtre des Gentils (An 65 ou 66)
 Honnorons ...
Mgr Jean Pierre KUTWÃ
Archevèque d'Abidjan
 Contributions ...
La Transfiguration n’est pas un changement de Jésus, mais c’est la révélation de sa divinité
L’adoration eucharistique, première condition de la nouvelle évangélisation.
La confession, c'est un tribunal un peu maso non?
Pourquoi le crême : Jeunes, sacrifices, ...
Copyright 2011 - Archidiocèse de Gagnoa , Tous droits reservés || Conception & Réalisation UNITEC - SA